PostProdZone - Studio vidéo PostProdZone - Carte d'acquisition 4K PostProdZone - Post Production PostProdZone - Studio son PostProdZone - Serveurs de fichiers PostProdZone - Sonde de caractérisation écran

Etalonnage numérique de films et d'images aériennes

Nous réalisons en studio des prestations d'étalonnage numérique, pour compte propre ou en sous-traitance pour des films, souvent destinés au monde de l'entreprise. Toutefois, nous souhaitons nous orienter davantage vers la fiction, n'hésitez pas à nous contacter si vous avez un projet de court métrage.

Demo reel d'une session d'étalonnage numérique.

L'étalonnage, quesa quo ?

Color wheel

Color wheel

Il convient de définir ce qu'est l'étalonnage numérique des images, également appelé color grading.

L'étalonnage est généralement l'étape finale (1) dans la production d'un film qui consiste à appliquer des correctifs aux images pour créer un ensemble cohérent, afin de respecter une charte graphique définie.

L'étalonnage est un travail sur la forme destiné à servir le fond, c'est à dire à looker les images et sublimer un sujet.

D'une manière plus pragmatique, l'étalonnage numérique consiste dans un premier temps à travailler les fondamentaux de l'image (primaires, densité, teintes), pour égaliser les plans qui doivent-être raccord. Les tournages demandent du temps et les scènes tournées avec des caméras différentes (lors d'images aériennes par exemple) ou en extérieur souffrent des conditions météorologiques (changements de lumière notamment). Or, bien souvent l'ordre de tournage des plans ne correspond pas à la chronologie du film ou de l'histoire.

Dans un second temps, lorsque les plans sont raccords et que tout semble homogène, le rôle de l'étalonnage va au delà de la simple harmonisation. L'étalonnage permet de donner un look aux images (science fiction, thriller, ambiance industrielle, etc) et de servir l'intrigue ou de valoriser le sujet. Les ambiances si particulières de certains films sont généralement créées en postproduction, ce qui n'empêche pas pendant le tournage de prévoir des conditions d'éclairage spécifiques.

(1) Le résultat final souhaité (charte graphique) doit bien entendu être autant que possible anticipé dès le départ du projet, en amont du tournage.

Nodes Da Vinci Resolve

Nodes d'étalonnage

Nos prestations d'étalonnage numérique

Nous pouvons intervenir à différents niveaux de votre workflow, par exemple en amont du tournage pour procéder à des essais de traitement de prostproduction.

Ou bien lors des phases de postproduction, tout d'abord consécutivement au dérushage au cours d'une étape qui consiste en la conversion de fichiers numériques bruts, pour étalonner les fichiers destinés au montage ou à une banque d'images.

Nous intervenons ensuite après le montage définitif du film, donc sur les images qui vont être intégrées au master final. C'est l'étape cruciale de la production d'un film, qui va lui donner son rendu définitif.

L'étalonnage se fait-il au jugé ?

Non, bien entendu. Il existe des méthodes de travail avec des outils de contrôle, du moins pour la première phase qui consiste à intervenir sur les fondamentaux de l'image, c'est à dire à rétablir les équilibres colorimétriques et sensitométriques.

Pour cela, lorsque nous devons analyser la qualité de l'image avec précision, nous utilisons des scopes. Ce sont des outils qui permettent un contrôle de formes d'ondes professionnel.

Scopes pour le color grading

Scopes pour le color grading

A l'aide de ces scopes, nous mesurons les couleurs du signal vidéo pour obtenir entre autres une balance des blancs parfaite. Dès lors que notre plan de référence est impeccable avec l'exposition et le contraste/saturation souhaités, il nous sert d'étalon pour harmoniser le reste de la production pour une scène donnée.

En revanche, dès lors que tous nos plans sont raccords, intervient alors après le montage le travail artistique, créatif, qui lui ne répond à aucune règle particulière, si ce n'est les intentions du réalisateur. A ce stade, tout est permis ou presque, à condition bien entendu que le travail de postproduction serve l'oeuvre et apporte une valeur ajoutée sans dégrader l'image de manière excessive.